Décompte souvenirs #2: Berlin

Nous voilà maintenant à 23 jours du grand départ à Zurich!


BERLIN


Aujourd'hui, je vous partage les souvenirs et anecdotes de mon premier contact avec la culture allemande et symboliquement, le premier pays où je rêvais de mettre les pieds depuis mon adolescence...toute l'histoire avec la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989 ainsi que la réunification en octobre 1990 de l'est et l'ouest me fascinait.


C'était le 14 juin 2010, que je me suis enfin décidé de m'envoler vers Berlin, en Allemagne et J'avais à l'époque 29 ans. Tel que mentionné dans un article précédent, le voyage d'affaires que mon grand-père Marcel avait fait dans cette ville quelques années auparavant et ses photos prises des monuments historiques me faisaient rêver! C'était pour moi le ''Berlin calling'', un peu dans l'ambiance des morceaux de l'album électro et film éponyme du même nom du DJ Paul Kalkbrenner.




fois-ci, je me sentais plus confiante de partir seule en voyage, et ce, même si la langue était complètement différente de la mienne. Je me suis prise une chambre dans un appartement hôtel, en plein coeur de Berlin Mitte et située sur la célèbre Bernauer straße et à quelques pas de la station U-Bahn. Je sejournais séjournais dans la partie de la ville où résidait beaucoup d'étudiants internationaux et près du quartier turque. Il y a un cliché sur les allemands, à l'effet qu'ils sont plutôt froids, mais détrompez-vous! La plupart des locaux rencontrés ou côtoyés sont les personnes les plus authentiques et chaleureuses que j'ai connue, de plus selon moi, les personnes les moins superficielles que je connaisse.


C'était l'année de la coupe du monde de football en Afrique du Sud. Il y avait de l'ambiance dans les bars de la ville berlinoise et l'hymne musicale de la FIFA 2010, ''Waka Waka'' de Shakira, jouait non-stop à la radio. En bas de mon appartement hôtel, il y avait un petit restaurant où un serveur très gentil me tenait compagnie lorsque j'allais y faire mon tour pour manger un repas ou aller boire un verre à la fin de ma journée touristique. Il me conseillait sur les endroits à visiter et n'hésitait pas à me présenter à des personnes de mon âge qui fréquentaient l'endroit, comme par exemple à une étudiante autrichienne qui s'est montrée ouverte à faire ma connaissance et même à me donner son numéro de cellulaire, au cas où je souhaitais sortir dans un club avec elle...Malheureusement, je ne restais pas assez longtemps pour profiter pleinement du nightlife berlinois (la seule chose que je regrette de ne pas avoir fait en bonne et dû forme à Berlin!). Après avoir visité pleins d'endroits en journée, tout ce que je voulais était d'aller dans les bras de morphées le soir venu! C'est grâce au sympatique serveur que j'ai aussi goûté à mon premier vrai bon vin blanc allemand...Parce que je vous avoue qu'au départ j'hésitais à essayer sa recommandation, car le seul vin blanc que j'ai goûté de ma vie au Québec s'appelait ''AufKellereien''. Disons que c'était loin d'être le meilleur et plutôt de style ''piquette''!


Durant mon court séjour d'une semaine, j'ai eu la chance de visiter beaucoup de choses en si peu de temps, comme l'historique place d'Alexanderplatz, le mémorial aux juifs assassinées d'Europe, j'ai vu la porte de brandebourg et des trabis, visité le DDR Museum, le Checkpoint Charlie, j'ai été au East Side Gallery pour voir la portion restante du mur de Berlin, j'ai visité l'université Humboldt de Berlin, vu la ville de Postdam et le palais de Sanssouci, j'ai aussi visité l'ancien camp de concentration politique Sachsenhausen, lors d'une visite guidée. Puisque j'avais beaucoup aimé mon expérience de mon tour guidé de l'ancien camps de concentration, j'avais prise la décision de prendre part le lendemain, à un ''walking tour'' gratuit de la ville de Berlin...mais c'est aussi à ce moment où j'ai réalisé 2 choses: je commençais à aimer prendre le temps de regarder ce qui m'entoure et faire davantage de photos à mon propre rythme, avec mon petit appareil digital que m'a mère m'avait gracieusement prêté. En faisant un tour guidé, j'ai constaté que de suivre un groupe dans une ville et de tenter de prendre des photos en même temps à la va-vite, n'était pas tellement ma tasse de thé...J'ai rapidement perdu la trace du groupe. Au final, j'ai continué à découvrir les coins de la ville par moi-même...''langsame''!




J'ai appris qu'il ne faut pas avoir peur de se ''perdre'' dans une nouvelle ville. Bon il faut toujours savoir où l'on est quand même dans une ville étrangère...Sauf qu'avec les cellulaires et la technologie aujourd'hui, il n'y a plus d'excuses et c'est possible de planifier et faire ses recherches à l'avance, pour savoir où aller et éviter les coins qui sont moins sécuritaires, le cas échéant.


Au Check-point Charlie, j'ai pu me faire prendre en photo avec 2 jeunes hommes qui jouaient les douaniers américains et fait cocasse (je crois que l'un des deux était réellement américain!). Le vrai américain m'a demandé:


- D'où viens-tu?

je lui ai répondu

- Je viens du Canada!

Et m'a répliqué

- Ah! de l'Alaska!

Je le corrige en lui disant

- Non! Du Canada, le Canada ce n'est pas en Alaska!

C'était plutôt comique, vue sa réponse et sa confusion géographique!


La veille de mon départ, je suis allé me promené tout simplement dans le centre-ville et je me suis arrêté au Alexanderplatz pour m'asseoir, je crois près d'une fontaine. Il y avait un homme assis à côté de moi et possiblement une personne sans-abris qui avait le double de mon âge. Il m'a abordé et discutait avec moi sur ma venue à Berlin et si j'appréciais mon expérience. Je lui ai mentionné que c'était mon dernier jour avant de repartir à Montréal...Et pour célébrer l'occasion, il m'a invité à trinquer pour ma dernière soirée, en mode économique en plein coeur d'Alexanderplatz! Comme il ne pouvait entrer dans l'épicerie (peut-être avait-il déjà volé dans le commerce dans le passé?), il m'a donné les sous pour que je puisse lui acheter de l'alcool pour lui et je me suis également acheté une consommation. Nous avons passé la soirée à échanger sur nos vies, de discuter de ma relation avec mon copain que je fréquentais à l'époque et aussi de l'avenir. Il m'a pris en photo pour immortaliser le moment et nous avons fait nos aurevoirs avant que je quitte pour rejoindre mon hôtel. Après toutes ses années, je me demande ce qui lui ai arrivé , est-ce qu'il a fini par se réintégrer la société et se retrouver un toit? j'ai tenté de le retracer récemment sur Facebook, il a un profil actif, mais à voir les commentaires sur son mur, même sa famille le recherche et n'a plus de ses nouvelles depuis fort longtemps, il semble avoir réussi à aller habiter à l'extérieur de l'Allemagne (en Corse peut-être?). Il y a très peu de traces de lui sur internet, même si je sais qu'il fréquentait dans le temps les cafés internet pour garder le contact avec ses proches. J'ai fait une tentative de le contacter récemment via son adresse courriel qu'il m'avait donné pour lui demander des nouvelles, mais je n'ai jamais eu de réponses...Ceci reste un mystère!



Du début à la fin de mon séjour, j'ai eu la chance de rencontrer que des personnes bienveillantes sur mon chemin. Berlin est une ville artistique et vibrante où c'est très multiculturel. Après ce voyage, si cette époque était à revivre, je crois que cela aurait été chouette d'y retourner pour vivre là-bas un certain temps, d'aller à l'université dans un programme d'études et apprendre l'Allemand à mi-temps!


C'était la première fois que j'allais en Allemagne, mais c'était loin d'être la dernière fois que j'allais y mettre les pieds!






Prochain décompte-souvenir: Vancouver & Seattle






29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout